fbpx

En savoir plus sur la structure et les organisations du parti

En savoir plus sur la structure et les organisations du parti

Notre histoire

L’histoire de notre parti remonte à plus de quatre décennies. Fondé en octobre 1978, par Ahmed Osman et plusieurs militants indépendants, le parti des Indépendants a joué un rôle important dans la vie politique marocaine.

Le Rassemblement National des Indépendants est fondé sur la « social-démocratie » comme référence et identité politique. Cette même identité est basée sur la justice sociale et l’autonomisation du citoyen. Les Indépendants aspirent à l’égalité, afin que les Marocains de tous les horizons puissent saisir les opportunités de manière égale. Ils veillent également à l’égalité des droits et des devoirs, l’accès à l’éducation, l’emploi et la santé.

Le Rassemblement National des Indépendants est convaincu, depuis sa création, de la nécessité de construire une société basée sur la cohésion sociale. L’État habilitant, à travers ces institutions, joue un rôle d’autonomisation et assure la protection sociale de tous les citoyens, qu’ils soient actifs ou dans l’incapacité de se prendre en charge.

Notre parti a obtenu des résultats avancés dans la plupart des élections auxquelles il a participé. Les Indépendants ont joué un rôle important dans la plupart des gouvernements qui ont suivi la date de sa fondation.

Aux élections législatives de 1977, les candidats du parti remportèrent 144 sièges sur 267 et, le 22 mars 1979, Ahmed Osman quitta son poste de Premier ministre (l’actuel chef du gouvernement) et se consacra aux affaires du parti, lequel a rejoint les rangs de l’opposition en 1981.

Aux élections législatives de 1984, notre parti remporte 61 sièges sur 306 et Ahmed Osman est élu président de la Chambre des représentants.

Le RNI a continué à obtenir des résultats positifs. En 1992, il est la première force politique aux élections communales, puis aux élections législatives de 1993, il remporte 34 sièges, mais il décide de ne pas faire partie du gouvernement, se contentant d’un soutien monétaire au Parlement

Aux élections législatives de 1997, notre parti a remporté 50 sièges à la Chambre des représentants, obtenant 8 % des sièges au Parlement, ce qui en a fait le plus grand parti à participer en 1998 au gouvernement, avec cinq portefeuilles ministériels au sein du « gouvernement d’alternance », dirigé par le leader socialiste, Abderrahmane Youssoufi.

En 2001, le troisième Conseil national du parti a eu lieu, au cours duquel la confiance en Ahmed Osman, en sa qualité de président du parti, a été renouvelée. En 2002, les Indépendants obtiennent la quatrième place aux premières élections de la nouvelle ère politique, faisant ainsi partie de la coalition au sein du gouvernement, avant d’obtenir, en 2003, la troisième place aux élections communales.

En 2007, le RNI participe au gouvernement avec cinq portefeuilles ministériels et en mai 2007, Mustafa Al-Mansouri est élu président du parti.

Au cours de l’année 2010, Salaheddine Mezouar est élu à la tête du parti et le 25 novembre 2011, les Indépendants remportent 52 sièges aux élections législatives. La composition a été choisie dans l’opposition, et en 2012, la confiance en Salaheddine Mezouar en sa qualité de président du parti a été renouvelée.

Le 2 août 2013, le RNI rejoint la coalition gouvernementale après le retrait du parti de l’Istiqlal ayant choisi de se diriger vers l’opposition, puis en 2016, les Indépendants remportent 37 sièges aux élections législatives. 

En octobre 2016, Aziz Akhannouch est élu président du Rassemblement National des Indépendants, succédant à Salaheddine Mezouar.

C’est le début d’une nouvelle voie pour le parti, marquée par un travail acharné, à plusieurs niveaux, y compris pour la restructuration et le développement du parti et la mise en place d’une nouvelle dynamique.

Le mois de mai 2017 fut témoin de jalons inscrits dans l’histoire du parti, avec la création de l’organisation de la jeunesse ainsi que l’organisation des femmes. Les 19, 20 et 21 mai 2017, le Sixième Congrès national rencontra un franc succès et établit dès lors une nouvelle ère pour le parti. Le président Aziz Akhannouch a déclaré lors de sa séance de clôture : « C’est un moment historique et une période charnière pour notre parti et son processus de renouvellement des structures, par la ratification des statuts juridiques, ainsi que la présentation des résultats du congrès. ».

Le président Aziz Akhannouch a conduit le parti au cours de tournées dans l’ensemble des régions du Royaume, ainsi que la 13e région des Marocains du monde, conclu par la dernière étape à Agadir, qui a connu une fréquentation record des militants du parti. Ainsi, le président a établi une politique de proximité et d’engagement citoyen ainsi qu’une politique d’écoute.

Le président Aziz Akhannouch a annoncé à Agadir lors de la dernière étape de la tournée régionale, que le débat lancé par le parti avait abouti à la présentation d’une proposition politique intitulée « La Voie de la Confiance », approuvée par l’Assemblée nationale. Il souligne que la « La Voie de la Confiance » met l’accent sur les trois priorités des Marocains que sont la santé, l’emploi et l’éducation. C’est ainsi que le  RNI a participé à la réflexion autour du nouveau modèle de développement, en réponse à l’appel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste.

Le Rassemblement National des Indépendants a continué à mettre en place ses structures et ses organismes parallèles, et cette nouvelle dynamique a conduit à la création de filières nationale, régionale et locale. Parallèlement, “la dynamique des Indépendants” lancée par le Président a continué à toucher les différentes régions du Royaume, y compris les villes, les villages et les zones reculées.

Le 2 novembre 2019, Aziz Akhannouch préside à Demnate le lancement d’un programme unique en son genre : « 100 villes, 100 jours ». Celui-ci a pour but d’aller à la rencontre des citoyens des petites et moyennes villes afin d’écouter leurs préoccupations, les problèmes de leurs villes, leurs propositions et leurs priorités. C’est ainsi que la caravane “100 villes 100 jours” poursuivit sa voie, avec les mêmes objectifs, et ce jusqu’au dernier arrêt à Ait Melloul, présidé par le chef du parti. Aziz Akhannouch annonce alors que les conclusions de ce programme seront annoncées et tous ses détails révélés dans le livre “La Voie des Villes”, soulignant que le parti défendra ces programmes locaux, voulus par les citoyens et fruits de leurs contributions..

En 2020, la vie politique et partisane a connu des conditions exceptionnelles et difficiles dans bien des secteurs, non seulement au Maroc, mais dans tous les pays du monde. Toutefois, notre parti ne s’est pas rendu devant le fait accompli, au contraire, il a redoublé d’efforts à travers ces structures et organismes parallèles, ces militantes et militants, organisant des campagnes de sensibilisation contre la pandémie du Covid 19. De plus, notre parti a été le seul à avoir lancé une discussion large et unique sur la plateforme « Ma ba3d Corona », qui a enregistré la participation de plus de 1400 citoyens en trois langues, avec 89 % en arabe, 10 % en français et 1 % en anglais. La plateforme a réalisé 40 000 visites en 10 jours, ainsi que 4 450 000 visites sur les réseaux sociaux du parti. Elle a généré des interactions avec 67 000 personnes et plus de 7 000 commentaires, ce qui a abouti à un rapport riche en contributions, que les Indépendants ont soumis au Comité chargé du nouveau modèle de développement.

Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Partager par e-mail
Partager sur whatsapp
Envoyer via WhatsApp
2020 © التجمع الوطني للأحرار - جميع الحقوق محفوظة